trouble alimentaire

L'hypnose contre les troubles alimentaires : anorexie, boulimie

La boulimie, l’hyperphagie ou encore l’anorexie désignent des troubles du comportement alimentaires (TCA). Ils peuvent toucher aussi bien les adolescents que les adultes et sont bien souvent la cause d’inquiétudes pour l’entourage - encore faut-il que celui-ci ait été en mesure de remarquer la situation...

Qu’elles soient trop maigres ou en surpoids, les personnes qui souffrent de ces troubles rencontrent de réelles difficultés à sortir de ce cercle d’addiction et sont très démunies.

Alors, dans quelle mesure l’hypnose pour la boulimie et l’anorexie peut-elle traiter ces troubles du comportement ? C’est ce à quoi nous vous proposons de répondre dans cet article. 

 

1- Les troubles du comportement alimentaire

Les troubles du comportement alimentaire peuvent prendre plusieurs formes :

- L’anorexie : la personne a souvent une image déformée de son corps et se juge en surpoids, dans les cas extrêmes, elle peut aller jusqu’à croire qu’elle souffre d’obésité. Ce trouble débute par un régime, qui devient de plus en plus draconien, pour arriver à un état de maigreur. La vie d’une personne trop maigre peut être mise en danger. 

- La boulimie : la personne souffre de crises de boulimie qui la poussent à manger en grande quantité, pour se faire ensuite vomir. Un sentiment de culpabilité envahit la personne qui va alors se priver au prochain repas. Puis, une nouvelle crise apparaîtra et on entre dans un cercle vicieux dont il est difficile de sortir. Bien souvent, le patient dissimule ses troubles et l’entourage n’est pas au courant de ces crises de boulimie.

- L’hyperphagie : il s’agit du même principe de fonctionnement que la boulimie, mais la personne ne se fait pas vomir. Elle prend alors du poids. Elle ne cherche pas à contrôler son obésité à travers le sport ou les régimes (comme le ferait une personne boulimique).

- Le grignotage : la personne ressent une envie constante de manger et ingère donc des quantités trop importantes de nourriture, pour finalement se trouver en surpoids. 

Ces troubles du comportement alimentaire (TCA) sont des phénomènes sans fin dont la personne n’arrive plus à sortir. Elle est sujette à des compulsions qu’elle ne maîtrise pas ou plus. 

L’alimentation devient alors un sujet obsessionnel qui peut rapidement se transformer en réelle souffrance. 

Plus qu’une souffrance physique, c’est une véritable souffrance psychologique qui requiert un accompagnement professionnel dans la majorité des cas. Derrière toutes ces compulsions alimentaires, il y a, dans l’extrême majorité des cas, une réelle souffrance ou carence émotionnelle.

En effet, les personnes ayant un trouble du comportement alimentaire (TCA) présentent certaines caractéristiques psycho-émotionnelles communes. Ces caractéristiques ne sont pas spécifiques à ces troubles, mais sont présentent avec un pourcentage beaucoup plus important que dans la population normale.

Ces caractéristiques sont :

  • des problèmes de confiance en soi,
  • des problèmes d'estime de soi,
  • une difficulté à s'affirmer,
  • une psychorigidité,
  • des sentiments de honte,
  • des sentiments de culpabilité.
  •  

La plupart du temps, ses caractéristiques sont imbriquées dans un sentiment de mal-être général. Par manque de confiance en soi, on s'affirme moins, on demande moins, on s’isole, on devient perfectionniste (pour cacher des « imperfections intérieures » ressenties) et on rentre dans un processus de contrôle.

Tout ceci cache en fait une difficulté à s’aimer, à exister, à se sentir légitime ou à se sentir digne de vivre comme l’on est. Cela peut même aller jusqu’à ne plus se donner le droit de prendre du plaisir.

La nourriture est prise dans ce mécanisme de contrôle, comme si les repas étaient une mise en scène extérieure d'une pièce de théâtre intérieure. C'est là que l'hypnose intervient. Car elle permet de passer de l'autre côté du rideau, d'aller dans le monde intérieur de la personne, et d’intervenir là où se joue le drame intérieur.

L’hypnose contre la boulimie ou l’hypnose contre l’anorexie prend ici toute sa dimension. C’est un travail difficile, mais passionnant que d’aider des gens souffrant de TCA.

Une des difficultés vient du fait que ces caractéristiques psycho-émotionnelles énumérées ci-dessus sont à la fois la cause des TCA, mais deviennent aussi leurs conséquences. Car s’isoler pour manger, se faire vomir ou refuser toute nourriture entraîne un isolement vis-à-vis des autres et une carence d’estime de soi. Comme si les causes et les effets s'entretenaient. On est là dans une pathologie auto-entretenue, qui fonctionne comme un système cybernétique.

 

2- L’hypnose contre les crises de boulimie et contre l’anorexie

L’hypnose contre l’anorexie ou contre les crises de boulimie va venir rompre ce cercle vicieux en intervenant à la base du mal-être. Ces accompagnements hypnotiques sont, dans la très grande majorité des cas, inclus à l’intérieur d’une prise en charge thérapeutique globale.

Ce sont des traitements qui sont généralement pris en charge par des hypnotiseur expérimentés. Voilà pourquoi le stage d’hypnose et addictions nécessite un prérequis minimum de niveau praticien en hypnose ericksonienne.

L’hypnose, et notamment l’hypnose ericksonienne, est une thérapie douce qui guide le client vers un état qu’il a défini, par un chemin qu’il a choisi. Le thérapeute accompagne son patient dans sa relation avec lui-même

Par sa particularité de mettre réellement au travail le thérapeute intérieur du Sujet (client ou patient), l’hypnose intervient efficacement pour réguler ces conduites addictives telles que celles liées à l’alimentation. 

Lors du traitement de troubles alimentaires, l’hypnose va permettre d’agir efficacement sur les émotions considérées comme déclencheuses de ces actions et de ces comportements à risque. Des méthodes adaptées à chaque comportement peuvent être mises en œuvre afin de maîtriser ces pulsions et d’y répondre de manière efficace. 

Que ce soit en cas d’hypnose et boulimie ou d’hypnose et anorexie, cette méthode naturelle permet de :

  • se débarrasser des mauvaises habitudes et des croyances liées à l’alimentation
  • se sentir libérer du poids de cette pression que l’on s’impose et de cet engrenage dans lequel on s’est mis
  • d’identifier l’origine de cet état compulsif afin d’en déterminer la cause
  • d'apprendre à gérer son stress et se détendre
  • de trouver un moyen sain et serein de combler les besoins auxquels ces troubles alimentaires répondent.

Dans le cas d’hypnose et de boulimie par exemple, l’hypnose va aider à sortir de ce cercle vicieux duquel la personne n’arrive malheureusement plus à s’échapper seule. 

Grâce à l’hypnose, le Sujet qui consulte peut se libérer de cette pression. Et retrouver un équilibre positif et un rapport sain avec la nourriture. 

Et comme le travail hypnotique est toujours fait par le Sujet lui-même (c’est en effet son propre Inconscient qui va lui suggérer des solutions, des éclairages nouveaux, etc.), il va en sortir content et fier, car il sait que c’est lui qui aura trouvé ses propres solutions. Cette autonomie est particulièrement appréciée des personnes souffrant de TCA, car elles ont l’impression (réelle) d’être restées aux commandes de leur traitement. L’hypnose ericksonienne ne s’oppose donc pas à leurs besoins de contrôle, mais l’utilise à bon escient. La victoire est donc double, à la fois sur le changement de comportement alimentaire et sur le résultat narcissique et d’estime de soi.

 

3- Conclusion sur l’accompagnement de la boulimie et l’anorexie par l’hypnose

De nombreuses raisons peuvent pousser à s’essayer à l’hypnose, et notamment les comportements addictifs comme ceux liés à l’alimentation. L'hypnose a fait ses preuves dans bien des situations. Cette méthode douce et naturelle doit être pratiquée avec un thérapeute formé à l'hypnose respectueux, à l’écoute et bien évidemment qualifié.

C’est ce que nous proposons à Génération Formation : des stages de 2 à 24 jours afin de découvrir et d’apprendre le fonctionnement et les applications de l’hypnose ericksonienne par des enseignants qualifiés et certifiés.

 

 

Revenir à la liste des articles