La PNL, ni secte ni manipulation

J'ai pu entendre parfois de la part de gens n'ayant jamais fait de formation certifiante en PNL : "Attention, la PNL c'est de la manipulation." Ou bien : "la PNL, ça peut cacher une secte."

La PNL, tout sauf une secte

En 10 ans, j'ai rencontré une vingtaine de formateurs français et américains, en PNL et en hypnose Ericksonienne. Qu'est-ce que j'ai pu observer ? Chaque formateur arrive le matin, il fait son cours, avec plus ou moins de brio et de charisme. Certains sont plutôt cartésiens, d'autres plus humanistes, d'autres encore ont un style assez théâtral émotionnel... Lorsque la journée est finie, chacun (stagiaires et formateurs) rentre chez soi ou à l'hôtel. C'est tout. Je n'ai jamais vu un seul institut demander à des stagiaires de rester le soir pour travailler gratuitement, je n'ai jamais entendu qu'un institut demandait à ses stagiaires de faire du prosélytisme ou de distribuer des prospectus, je n’ai jamais rencontré un stagiaire sous l’emprise d’un institut de formation, sous influence style lavage de cerveau. J’ai souvent vu par contre des formateurs (trices) rester plus tard pour consoler quelqu’un ou tenter d’arranger une situation difficile pour un(e) stagiaire. Il y a beaucoup de respect, d'humanisme et de belles âmes dans ce milieu, ça me paraît important de le souligner haut et fort !
De plus, l'état d'esprit PNL, si important pour ses fondateurs, nous invite constamment à utiliser ses techniques efficaces dans le but d'aider les autres, en leur proposant un respect inconditionnel de leur point de vue ainsi qu’une qualité d'écoute unique. Donc assimiler la PNL à une pratique sectaire me paraît pure calomnie. Je peux imaginer que des sectes doivent utiliser des techniques de communication efficaces, des techniques hypnotiques, mais dans ce cas là elles utilisent aussi des ordinateurs, la langue française etc. Ce ne sont pas les ordinateurs, les techniques de communication ou la langue française qui sont en cause, mais les gens qui sont derrière.

La PNL, certainement pas de la manipulation

La PNL, c’est (entre autre) de la communication

La PNL est un "outil" prodigieusement efficace. Tout comme la communication en général. Essayez de séduire quelqu'un sans communiquer, Essayez d'élever un enfant sans communiquer, Essayez de devenir Président(e) de la République sans communiquer, Essayez de vivre de façon épanouie sans communiquer... Vivre, c’est communiquer, que ce soit avec soi-même et avec les autres.

Communiquer, c'est influer

Un des principes de la PNL est qu’on ne peut pas ne pas communiquer. Lorsque nous émettons un message, nous posons un acte qui va normalement influer sur notre interlocuteur. Et lorsque celui-ci nous répond, il va aussi influer sur nous. En fait, les deux interlocuteurs influent l’un sur l’autre, on pourrait même dire qu’ils s’influencent à tour de rôle.
Il y a de multiples manières de communiquer. Une femme qui met du rouge à lèvre pour être séduisante le matin pose un acte de communication (non verbal) qui influencera peut-être quelqu’un dans la journée. Un homme qui met une cravate pour animer une conférence ou un autre qui met un jean également.
En communiquant, nous pouvons facilement influencer, la frontière paraissant mince.
Si je communique avec un client phobique pour qu’il pense autrement à l’objet de sa peur, je l’influence. En communiquant avec eux, j'influence mes "patients" en cabinet pour les aider à résoudre leurs difficultés. En communiquant avec eux, j'influence mes "clients" en coaching pour les aider à réaliser leurs objectifs. En communiquant avec elles, j'influence mes filles lorsque je les aide à grandir. Et en communiquant avec moi, j'ai influencé ma santé lorsque j'ai décidé de faire du sport et de consommer tous les matins des jus de fruits.

Différence entre influencer et manipuler

En communiquant, nous influençons, consciemment ou inconsciemment, presque toujours. Mais influencer ce n’est pas manipuler. La frontière est nette.
La définition de la manipulation est selon le dictionnaire (Hachette) : "une manœuvre pour utiliser quelqu’un, ou un groupe, en le trompant".
Quand j’aide quelqu’un à évoluer dans son point de vue pour son propre bénéfice, je l’influence. Si j’aide quelqu’un, à son insu, à évoluer dans son point de vue pour mon propre bénéfice, je le manipule.
Alors, à votre avis, la communication en publicité : influence ou manipulation ?
Et aussi, à l’inverse, ceci : N’est-ce pas juste bien communiquer que de parler avec des mots simples à un petit enfant ? Tout comme parler lentement à quelqu'un qui parle lentement, pour créer une relation harmonieuse ? Ce que nous apprenons à faire dès les bases de la PNL, c’est créer un climat de confiance, écouter profondément et respectueusement l'autre, s'harmoniser à sa posture et son rythme, reformuler certains de ses mots ... Cela s’appelle bien communiquer, on est loin de la manipulation.
En fait en PNL, et c’est important, nous allons porter consciemment attention à notre intention avant toutes nos communications. Et en prenant l’habitude de conscientiser notre intention (qui doit être toujours positive, respectueuse et dans un esprit gagnant/gagnant avec l’autre), nous devenons peu à peu d'autant plus vigilants si quelqu'un de mal intentionné cherche à nous manipuler. Qu’en pensez-vous ?

Influençons éventuellement, mais avec bienveillance et intégrité

En fait, la PNL nous propose de bien communiquer avec les autres, en influant sur eux avec intégrité si c'est approprié. Prenons un exemple pour illustrer ceci : Je discutais récemment de façon informelle avec une jeune femme qui cherchait à comprendre ces notions de communication et d’influence et attendait une illustration concrète. Au détour de notre conversation, elle m’explique qu'elle s'était récemment posée la question de qui elle était vraiment. Curieux, je lui demande : "et qu'avez-vous trouvé comme réponse à cette grande question ? " Elle me répond, de façon visiblement peu satisfaite : "je suis moi, c'est tout". "Comment savez-vous que vous avez cette réponse ? " "Eh bien, c’est comme si je voyais la réponse écrite dans ma tête." "Et comment écrivez-vous : « moi, c'est tout » ? En majuscules ou en minuscules ? " "En lettres minuscules " "Ah, et qu'est-ce que cela donne si vous écrivez le mot « tout » en majuscules ?" Et là, je la vois littéralement s'illuminer, et avec les yeux brillants d'émotion, elle me dit : "en écrivant comme ça - je suis moi, c'est TOUT -, ça change tout !"
Voilà une technique de Programmation Neuro-Linguistique (ici une sous-modalité, un des nombreux "outils" PNL) que j'ai proposé à quelqu'un qui n'était pourtant ni en thérapie ni en coaching avec moi. C’est, il me semble, un exemple d’influence, proposé dans un état d'esprit orienté vers l’autre de façon positive et intègre : telle était mon intention en tout cas.
Tout est donc une question d’éthique, et c’est là que l’attitude PNL entre en jeu.

Revenir à la liste des articles